02.jpg

Préambule - Risques biologiques

L'Université du Québec à Montréal (UQAM) reconnaît qu'elle a la responsabilité de veiller à ce que l'utilisation de matériaux et d'organismes comportant des risques biologiques se fasse en conformité aux règles édictées par les organismes compétents et de manière à protéger la santé des utilisatrices, utilisateurs. Sont concernés par ces dispositions les professeures et professeurs responsables de laboratoires, le personnel de laboratoire, les stagiaires postdoctoraux et les étudiantes, étudiants travaillant sous leur direction dans le cadre ou non de leurs projets de mémoires ou de thèses ou de travaux de premier cycle.

Les matériaux et organismes comportant des risques biologiques comprennent notamment des bactéries vivantes, virus, tissus et liquides, lignées cellulaires d'origine humaine ou animale, parasites, champignons, matériel génétique (dépendamment de la source d'ADN, de la nocivité du système vecteur-hôte), prions, mycètes, toxines, ainsi que tout autre matériel potentiellement contaminé par un agent pathogène.

Les laboratoires où sont manipulés le matériel et organisme comportant un risque biologique sont tenus de rencontrer les exigences prescrites par les normes applicables à leur niveau de confinement et sont l'objet d'une surveillance par le service de la prévention et de la sécurité (gestion des matières dangereuses) conjointement avec le Comité institutionnel des risques biologiques (CIRB). Il n'existe pas à l'UQAM de laboratoires de niveau de confinement 4.

L'UQAM est un établissement dûment enregistré depuis 2009, en vertu de la Loi sur les agents pathogènes humains et toxines, auprès de la Direction de la réglementation des agents pathogènes de l'Agence de la santé publique du Canada.